Aux origines de la recherche

Pour comprendre et connaitre le projet “Charleville”, je vous invite à lire l’article “Big Data, maquette 3D et patrimoine numérique comme instruments d’étude démographique et historique : l’exemple de l’enquête « Charleville »” publié dans la revue In Sit – Revue des patrimoines 39 | 2019 par Sylvain Rassat et François-Joseph Ruggiu.

A lire ici : https://journals.openedition.org/insitu/22296

Carnet Carolo

  1. Thématique :
    Faire partager l’avancée de la thèse sur la population de Charleville de 1830 à 1870.
    les grandes idées directrices sont d’étudier Charleville au moment du passage de la pré-industrialisation à l’industrialisation.
    avec un travail sur la question des mobilités et les structures de la population : rapport ouvriers et des patrons.
    La thématique générale est : Comment se constitue une population industrielle à Charleville entre 1983 et 1870 et comment s’organise-t-elle ?
  2. Objectifs :
    Etudier la population de passage, la population restante, la place du commerce, la place des militaires, l’attitude de la bourgeoisie locale. 1824 (9000 à 9500 habitants) et en 1872 (un peu plus de 12 000 habitants) : croissance de 300 habitants en 50 ans.
    Recherche sur : L’histoire du travail (population, métier, famille), Immigration des professionnels par rapport à l’enquête “Charleville” pilotée par le CNRS et Paris Sorbonne, Spécialisation dans les métiers et le remplacement de la population ( ex des brasseurs et des migrations), Focalisation sur le mouvement de la population, le lien avec la fécondité.
  3. Lecteurs attendus :
    L’équipe de recherche du projet “Charleville”, les chercheur en histoire de la population, histoire urbaine et histoire de la famille.